Huile parfumée à la vanille: recette de macérât solaire

Existe-t-il quelqu'un sur terre insensible à la douce odeur de vanille ? Ses notes sucrées, rondes, chaudes et sensuelles nous plongent dans un état de quiétude et de réconfort assez déconcertant. Ah le pouvoir des odeurs...


Pour continuer dans la série des préparations à base d'huiles végétales à réaliser tout simplement à la maison pendant l'été pour prendre soin de soi et se faire du bien, je vous propose aujourd'hui une recette toute simple d'huile infusée aux gousses de vanille et macéree au soleil, aux multiples usages.



La recette:

Ingrédients:


  • 95ml d'huile végétale au choix (en fonction de l'usage. Voir ci-dessous les différentes possibilités).

  • 2 gousses de vanille (en magasin bio).

  • Quelques goutes de vitamine E.


Matériel:


  • Un flacon ou un pot en verre transparent de 100ml, refermable hermétiquement (bouteille à fermeture mécanique, Mason jar ou pot à confiture), préalablement désinfecté.

  • Un petit couteau.

  • Une planche à découper

  • Un entonnoir

  • Un sachet en papier kraft


Déroulement:


  1. Ouvrez délicatement les gousses de vanille en les fendant sur la longueur sur la planche à découper.

  2. À l'aide d'un petit couteau de cuisine, grattez les grains et déposez-les dans votre bouteille en verre.

  3. Coupez les gousses en petits tronçons et disposez-les elles aussi dans votre bouteille.

  4. Versez l'huile végétale de votre choix dans la bouteille en essayant de laisser le moins d'air possible.

  5. Ajouter 6 goutes de vitamine E pour éviter le rancissement et profiter de votre huile le plus longtemps possible.

  6. Fermez la bouteille, secouez-la un peu pour que les grains se dispersent bien.

  7. Placez votre bouteille dans le sachet en papier kraft puis disposez là au soleil. Le macérât va pouvoir doucement chauffer tandis que le kraft protège l'huile des rayons UV qui pourraient altérer ses principes actifs.




 

Quelle huile choisir ?


peu importe l'huile que vous choisirez, elle doit toujours être bio et de première pression à froid.


On préfèrera une huile stable qui s'oxyde peu, légère et à l' odeur faible et neutre.


Les huiles de tournesol et de sésame sont des alliées de choix car elles sont peu onéreuses, stables et elles pénètrent bien la peau.


Si votre budget vous le permet, pour obtenir une huile un peu plus noble, vous pouvez utiliser de l'huile d'amande douce, de Jojoba, d'argan ou de macadamia.


Comment bien

la conserver ?


Pour éviter le rancissement dû à l'humidité et à l'oxydation, il faut nécessairement que le produit contienne le moins d'eau possible. On choisira pour cela de faire macérer des plantes sèches (parfois pour les plantes plus fragiles ce n'est pas possible, mais c'est une autre histoire).


Comme dit plus haut, il est préférable d'employer une huile stable et, si cela n'est pas possible, on ajoutera quelques goutes de vitamine E à la préparation.


Ce sont les rayons du soleil qui vont permettre à la vanille d'infuser. Pas besoin alors de garder votre flacon au frais à l'abris de la lumière dans votre placard, au risque qu'il ne se passe pas grand chose...

Ça doit macérer combien

de temps tout ça ?


L'idéal est de laisser la plante infuser en plein soleil, dans son papier kraft, pendant minimum 4 semaines, jusqu'à 6 semaines, en secouant de temps à autre la bouteille.


Après la macération, filtrez votre huile infusée, transvasez-là dans une bouteille en verre ambré et gardez-le à abris de la chaleur et de la lumière.


Si tout s'est fait en respectant les règles d'hygiène et de bonnes pratiques de fabrication votre huile infusée peut se garder minimum 1 an.




 

Pour que usage ?


  • Sur le corps ou le visage, en massage bien-être ou en soin pour prévenir la déshydratation et le vieillissement de la peau.


  • sur les cheveux, pour les faire briller et les protéger.


  • pour se parfumer.



C'est vraiment une recette toute simple, peu onéreuse (environ 10€ pour 100ml) comparée aux macérât de vanille du commerce (10€ pour 30ml)!

Si vous souhaitez plus d'informations sur les différentes techniques de macération de plantes (solaire, à froid, à chaud, huileuse, glyceriné ou alcoolique), je vous conseille vivement les sites:


  • https://www.jardinalchimique.com/5949-2/

  • https://bioflore.be/fr/blog/fabriquer-ses-macerats-de-printemps-n209

  • https://www.altheaprovence.com/macerat-huileux/



Et vous, quelles sont vos huiles bien-être préférées ?