10 ingrédients pour se lancer

Ça y est, vous vous lancez ! Vous avez choisi de fabriquer votre dentifrice, votre shampoing ou votre crème hydratante, vous avez même déjà rassemblé le matériel de base,... mais dans la myriade de recettes disponibles sur les internets, vous ne savez pas quels ingrédients sont vraiment indispensables ou superflus.


Pas de panique, la solution est très simple: moins il y en a, mieux c'est ! Et c'est la toute la beauté (enfin, une partie de toute la beauté... on en reparlera bientôt dans un autre article) de la cosmétique naturelle: c'est simple ET efficace !


Vous vous rendrez bien vite compte qu'avec les 10 ingrédients de base proposés dans cette liste (et le fond de vos placards), vous pourrez remplacer à peu près tous vos cosmétiques du quotidien par une version naturelle, économique et (presque toujours) zéro-déchet:


1. Les Huiles (HV) et beurres végétaux (BV)


Nourrissants, protecteurs, apaisants, émollients, régénérants,... les huiles et beurres végétaux sont la base de la cosmétique maison.


On les choisira purs, non raffinés et de préférence bio.


Les classiques comme l'huile d'amande douce, de coco et de karité sont abordables et faciles à trouver en magasin bio ou en herboristerie. Notez toutefois que chacune a ses spécificités et n'est peut-être pas adaptée à votre type de peau. Celles citées ci-dessus sont plutôt grasses et conviendront mieux aux peaux sèches et sensibles alors que l'HV de bourrache ou de noisette conviendront mieux aux peaux mixtes à grasses.


Reportez-vous au tableau à télécharger en bas de page pour découvrir les huiles et beurres végétaux recommandés en fonction de votre type de peau.



2. Les Hydrolats


Tout comme les huiles essentielles, les hydrolats sont le résultat de la distillation des plantes: il s'agit de la vapeur d'eau qui a traversé les plantes dans le serpentin puis qui a été récupéré par condensation.


Beaucoup moins concentrés que les huiles essentielles, ils sont toutefois chargés avec les principes actifs des plantes moins solubles dans l'eau et leurs avantages sont multiples: ils sont très bien tolérés par tous les types de peaux, même celle des bébés, peuvent s'utiliser pur et remplacent parfaitement l'eau dans la réalisation des cosmétiques maison.


L'hydrolat le plus connu est certainement celui communément appelé "eau de rose": tonifiant, régénérant et très actif contre les rides.


Choisissez vos hydrolats 100 % naturels, purs, sans ajout de conservateur, d’alcool ou d’eau.


Reportez-vous au tableau à télécharger en bas de page pour découvrir les hydrolats recommandés en fonction de votre type de peau.


3. La cire d'abeille


La cire d'abeille est considérée comme un agent de texture: elle épaissit les huiles végétales et permet de stabiliser les émulsions. De plus, son pouvoir "filmogène" contribue à protéger et hydrater la peau.


Pour être certain d’avoir une cire de très bonne qualité il vaut mieux trouver apiculteur près de chez vous et ainsi favoriser ainsi le marché local. Sinon, privilégiez la cire bio.


4. Le gel d'aloe vera et le gel de lin


Le gel d'Aloe Vera, tenseur, hydratant et protecteur, aide à la cicatrisation et à la régénération cellulaire en y apportant des vitamines et oligoéléments. Il possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et anti-bactériennes.


Grâce à ses nombreuses qualités, on le retrouvera dans de très nombreuses recettes de cosmétiques pour la peau ou les cheveux.


Mais que diriez-vous si je vous disais qu'il est possible de fabriquer soi-même un gel tout aussi efficace à la maison ?!


Ehhh oui ! Le gel de lin est une super alternative au gel d'Aloe Vera ! Même s'il ne partage pas toutes les mêmes propriétés que son cousin, on l'aime pour son côté hydratant et tenseur pour la peau, texturisant et disciplinant pour les cheveux,... et puis surtout, on peut le fabriquer avec deux fois rien: les graines de lin et de l'eau !


Pour le fabriquer:


  • On dépose 1/2 verre de graines de lin (bio) dans un bocal, qu'on recouvre de 2 verres d'eau.

  • On ferme le bocal, on le met dans le frigo et on l'oublie pendant 24 à 48h. Du bon gel de lin doit avoir une consistance visqueuse, mais pas trop pour pouvoir être filtré.

  • On pose un tamis sur un bol, on y verse le tout pour séparer le mucilage (le gel) des graines et on transvase le gel dans un récipient bien propre et désinfecté.

  • Il se conservera au frais pendant une semaine.

  • Si on veut le garder plus longtemps, on ajoute quelques gouttes de conservateur (19 gouttes pour 100gr de gel)

Petit plus : les graines de lin sont réutilisables, on peut faire jusqu’à 3 tournées de gel avec les mêmes graines ! (on les congèle entre chaque utilisation).


5. Les argiles


Indispensables pour créer des masques, shampoings secs ou des gommages, les argiles sont très versatiles ! Grâce à leurs propriétés absorbantes et purifiantes, elles illuminent le teint, éliminent le teint et resserrent les pores de la peau. On en trouve de la rouge, de la verte, de la jaune, de la blanche, de la rose,... et chacune possède ses propriétés spécifiques.


L'argile verte (illite) est sans doute la plus populaire. Riche en magnésium, en silice, en aluminium et en chaux, elle est la plus active de toutes les argiles. Elle est à la fois purifiante, anti-inflammatoire et équilibrante. Elle est conseillée pour les peaux à tendance grasses et permet de lutter contre les imperfections (on l’utilise sur les boutons pour les assécher).


Sa cousine l'argile blanche (kaolin) - un peu plus chère, riche en silice, respecte tous les types de peaux par sa douceur. Elle est idéale pour purifier et assainir les peaux les plus sèches, les épidermes délicats ainsi que les peaux matures. Grâce à son pouvoir anti grise mine et décongestionnant. Elle peut aussi être utilisée en masque sur les cheveux, qu’elle va revitaliser et nourrir.


Attention, quelques précautions sont nécessaires pour leur utilisation:

  • Ne mettez pas l’argile au contact du métal. Pour confectionner vos cosmétiques, versez votre argile dans un contenant en bambou/bois/plastique et mélangez avec une spatule en bois.

  • Ne laissez pas sécher vos masques à l’argile sur vos cheveux ou votre peau, car en séchant, l’argile risque de capter l’eau de votre peau et la dessécher.


On les choisira 100% d'origine naturelle, non lavées pour conserver toute leur richesse en minéraux, non irradiées et d'origine Européenne.


6. Les exfoliants naturels


Pour trouver un bon exfoliant, il suffit d'ouvrir son placard !


Le sucre, le sel, le marc de café, le bicarbonate de soude, la poudre d’amande, les graines de pavot… tout est bon tant que c'est naturel !


Néanmoins, choisissez vos exfoliants en fonction de l’intensité que vous souhaitez donner à votre gommage, mais aussi de votre type de peau. Par exemple, le marc de café ou le gros sel sont de parfaits exfoliants corporels. Le sucre ou la poudre d’amande conviennent mieux pour la confection de gommages visage.


7. Le bicarbonate de soude


Ecologique, économique et universel, on retrouvera le bicarbonate de soude tant dans les recettes de produits cosmétiques que de produits ménagers. En cosmétique il est réputé pour blanchir les dents, lutter contre la transpiration et pour augmenter le pH des préparations trop acides.


Préférez le bicarbonate de soude "alimentaire", parfait pour la réalisation de cosmétique, au bicarbonate "technique", moins pur et réservé à la fabrication des produits ménagers.


8. Le SCI (Sodium Cocoyl Isethionate)


Le SCI est un tensioactif* d’origine naturelle dérivé de la noix de coco. Grâce à ses propriétés nettoyantes, moussantes, émulsifiantes et "conditionnantes", on l’utilise par exemple pour la fabrication d'émulsions, de shampoings solides et de dentifrices.


Attention cependant à ne pas dépasser 60% du poids total de vos ingrédients et manipulez-le avec précaution (avec un masque) car il est irritant pour les voies respiratoires.


On le trouve sous forme de granulés ou de copeaux à dissoudre dans l'eau chaude avant de l'ajouter à la préparation.


Il existe d'autres tensioactifs (SCS, SLSA) aux mêmes propriétés, mais le SCI est le plus doux et le plus respectueux de l'environnement.


* Les composés tensioactifs sont des molécules amphiphiles, c'est-à-dire qu’elles présentent deux parties de polarité différentes, l’une lipophile (qui possède une forte affinité avec les matières grasses), l’autre hydrophile (qui possède une forte affinité avec l'eau). Elles permettent donc de mélanger deux liquides non miscibles, par exemple de l'eau et de l'huile pour former une émulsion.


9. Les conservateurs


Afin de pouvoir profiter longtemps sans risque de ses cosmétique maison, il est indispensable d'y ajouter un conservateur, que l'on choisira en fonction de la phase du produit (huileuse ou aqueuse).


La vitamine E, à la fois principe actif et conservateur, empêchera l'oxydation et le rancissement prématuré des huiles.


L'isocide (qui peut être remplacé en même quantité par de l'extrait de pépin de pamplemousse), antibactérien à large spectre et antifongique, conservera les cosmétiques en phase aqueuse et les émulsions en empêchant le développement des micro-organismes (bactéries, levures, champignons,...). Le plus connu est le Cosgard, écocertifiable et compatible avec les mentions "bio".


10. Les huiles essentielles (HE)


- LAST BUT NOT LEAST -


Si j'ai décidé d'en parler en dernier lieu, c'est parce que les huiles essentielles sont composées de molécules aromatiques très puissantes, et il est important de respecter les modes d’utilisation, dosages et précautions d’emploi afin d’éviter tout risque.


Généralement défendues aux femmes enceintes et aux enfants, certaines peuvent-être irritantes, dermo-caustiques, allergisantes,... il est donc important de les choisir d'abord en fonction de leurs propriétés et de ce qu’elles vont apporter à votre peau. Ensuite, si vous avez le choix entre plusieurs huiles essentielles, prenez celle dont l’odeur vous plaît le plus.


Respectez toujours la dose prescrite, n'en abusez pas et réalisez un test d'allergie au creux du coude 24h avant de vous tartiner le corps de votre produit fait maison.


A mon sens les HE ne sont pas toujours indispensables et les huiles végétales associées aux principes actifs d'autres ingrédients moins puissants que les HE sont suffisants pour la cosmétique du quotidien.


Reportez-vous au tableau à télécharger en bas de page pour découvrir les huiles essentielles recommandées en fonction de votre type de peau.


Et le reste...


Evidemment d'autres ingrédients peuvent s'avérer utiles dans la préparation de produits cosmétiques faits maison. Fécules, glycérine végétale, colorants, texturisants,... Ne vous laissez toutefois pas influencer par certains blogs ou sites de vente en ligne qui proposent des recettes à priori simples mais avec 35 ingrédients dont la moitié n'est pas indispensable (phyto-keratine, co-enzymes, acides,...). Ils sont souvent chers et vous ne verrez certainement jamais le fond du flacon.


Comme je l'ai dit dans l'introduction, évitez le superflu !


En conclusion


Et voilà, maintenant il n'y plus qu'à se lancer ! Vous pouvez maintenant choisir votre recette et vos ingrédients, rassembler votre matériel et réaliser votre premier produit cosmétique fait maison !


Assurez-vous aussi de bien respecter les bonnes pratiques de fabrication.


Vous pouvez télécharger ci-dessous un tableau reprenant les huiles végétales, les hydrolats et les huiles essentielles utilise en fonction de votre type de peau. C'est cadeau !


Les ingrédients par type de peau
.
Download • 23KB

Bonne tambouille !



sources:

- VAN DE STADT Morgane, "Le guide pratique des cosmétiques maison", Editions My Cosmetik.

- BAUDOUX Dominique, "Pour une cosmétique Intelligent. Huiles essentielles et végétales". Editions Amyris, 2010.

- HEBERT Emilie, "Mes cosmétiques solides". Editions Mango, 2019.

- https://biotenaturelle.fr

- https://mademoiselle-biloba.fr





149 vues0 commentaire